En ce moment!

Perspectives épiques

Localisation : BU Rosalind Franklin (Sciences-STAPS)
Catégorie : Exposition
  • - Du 03/12/2018 au 01/02/2019

Photographies de Jean-Paul Sibbille

Cette exposition s'accompagne de dispositifs créés par le laboratoire de mathématique Nicolas Oresme permettant d'appréhender concrètement la perspective.

Entrée libre et gratuite.

 

Le mot de l'artiste :

"Défi d’artiste : faire en photo tout type de perspective. Pellicules ou capteurs photo étant plans, il faut de l’astuce
pour faire croire au cerveau qu’un volume (ou un espace réel) peut s’y inscrire. Très vieux problème, soumis aux
artistes, dessinateurs industriels et scientifiques. Autant de solutions que de civilisations, d’époques, d’écoles… ou
même d’artistes parce qu’à côté du réel il y a l’imaginaire.

Pour la fête de la science 2018 voici un petit échantillon des solutions que j’ai trouvé ou inventé.

[Cette exposition donne à voir ]les principaux types de perspective qu’un photographe du XXIème siècle
peut réaliser grâce aux technologies, et surtout par l’audace et la créativité : vues cavalières, Cubisme, Surréaliste
et même géométries impossibles, dans l’esprit d’Escher. La plupart des images sont des assemblages logiciels,
créés avec des clichés en anticipant le mixage et jouant du hasard ; ce qui réclame un un haut degré d’observation
et d’imagination.

Ces perspectives sont “Épiques”, comme le théâtre de Bertolt Brecht. Nulle photo n’est ce qu’elle représente, et
surtout en perspective. Brecht dit qu’il faut “montrer qu’on montre” pour ne pas être dupe du spectacle. Mais un
doute s’installe, façon Marcel Duchamp ou Salvador Dali, parce que l’Art transcende la Raison. Çà et là de jolies
coquilles d’algorithmes participent de l’opération, démontrant aussi que l’intelligence artificielle (ici de Photoshop)
est très inférieure à l’esprit humain quand celui-ci s’émancipe des convenances. On pourra s’amuser à les repérer,
tel au “jeu des 7 erreurs”. L’œil spectateur est actif ; il se doit d’observer pour entrer dans le récit des images, qui
sont de petites épopées imaginaires où les temps, rôles, objets, lieux et personnes s’entremêlent joyeusement.
Manière aussi de montrer le plus important, à savoir que la Vie est une merveille absolue, c'est-à-dire l’exact contraire de
ce le formatage économico-politique des opinions tente de nous imposer en la dégradant absolument.

Regarder comme Picasso, Cartier-Bresson ou Salgado, rendre compte façon Brecht et sourire comme Prévert sur
ce monde qu’on ruine. En Photographie la révélation permet l’esprit sain."

Jean-Paul D.A. SIBBILLE 

    Dates de l'événement

    Chargement des enrichissements...

    Avis des lecteurs